Tour of Darkness - Critique

Tour Of Darkness, que l’on peut traduire par Voyage Vers l’Enfer est une campagne pour Savage Worlds qui propose aux joueurs d’incarner des éléments d’une escouade d’une dizaine de personne comprenant les PJs et le reste en PNJ alliés (qui dans Savage Worlds sont contrôlés par les joueurs et non par le MJ) dans des missions ayant pour cadre la guerre du vietnam. Rien que ça.

Teller, l’auteur de la campagne, a également inclus la période française dans cette guerre puisqu’elle se déroule sur trois époques (au choix du MJ de déterminer celle qui veut faire jouer) partant des années 50 jusqu’aux années 70. Vous avez donc le choix de jouer soit des GI’s, soit des soldats de la Légion Etrangère. D’autres choix sont possibles. Comme entre autre celui d’incarner des personnages féminins reporters de guerre et rattachés à une escouade militaire comme il y en eut dans la réalité. Les joueuses ne sont donc pas écartée du terrain et peuvent aussi trouver un intérêt à se plonger dans cette période.

Tour of Darkness - Critique

Campagne Réaliste et Fantastique

En parlant de réalité, Tour Of Darkness n’est pas qu’une simple campagne réaliste qui vous invite à revivre les horreurs de la guerre du Vietnam. Cette campagne s’inscrit dans la série des Weird Wars proposées par Pinnacle, éditeur de l’excellent système de jeu de rôle générique Savage Worlds. Le principe de ces séries est de vous proposer de jouer dans le cadre des grandes guerres historiques mais avec un petit aspect non négligeable c’est qu’en plus de vous battre contre les nazis en Normandie ou les vietcongs en Indochine vous devez aussi affronter le surnaturel. Un peu comme si vous aviez à sauver le soldat Ryan en ayant en plus à vous « farcir » les créatures monstrueuses du mythe de Cthulhu. Voilà pour la thématique de Tour Of Darkness. Et ici, joueurs comme Maîtres de Jeu vont pouvoir mettre en scène leurs propres interprétations de Voyage Au Bout De l’Enfer, Platoon , Apocalypse Now ou autres Full Métal Jacket tout ça dans une ambiance Lovecraft des plus glauque et terrifiante. Qui sait ce qui se cache en réalité dans cette jungle du Vietnam ?

Bémols

J’avoue que j’étais d’abord perplexe à l’annonce de cette sortie pour Savage Worlds. Je ne suis pas (et cela n’engage que moi) très fan des jeux ayant pour cadre les réalités historiques assez discutables comme les diverses guerres mondiales. Et la guerre du Vietnam me semble très discutable au point de vue éthique. C’est comme (à chaud certes) me retrouver à jouer un soldat américain en Irak. Moyen comme trip. A ce compte là je préfère un bon vieux nain qui râle toutes les minutes sur l’elfe du groupe. Bien heureusement Tour Of Darkness propose plusieurs choix aux joueurs. Votre personnage peut incarner entre autre un activiste membre des Blacks Panthers ou même d’une organisation anti-guerre du Vietnam. Ce qui évite de tomber trop facilement dans le côté jeu de bourrin à la Rambo bien patriote et dressé pour casser du vilain vietcong (bien que cet aspect peut être joué aussi). Mais c’est surtout la part du fantastique contenu dans cette campagne qui permet d’adhérer au jeu sans tomber dans le piège d’un jeu uniquement basé sur une réalité historique.

Tour of Darkness - Critique

La Campagne en elle-même. Elements :

Dans Tour Of Darkness le Maître de Jeu, rebaptisé pour l’occasion le Maître de Guerre dispose d’une campagne à Points d’Intrigues (Plot Points) qui mènera les joueurs vers la grande scène finale. La guerre du Vietnam est le cadre du jeu mais l’essentiel comme la vérité chez Mulder et Scully est bien sur ailleurs. Je n’en parlerais pas pour éviter de vous gâcher le plaisir mais attendez vous donc à des surprises. C’est en lisant l’intrigue sous jacente (et les monstres, Mu hu hu ha ha ha ! Rire diabolique du MJ ) de cette campagne très bien écrite et documentée que j’ai été convaincu du gros potentiel de Tour Of Darkness en terme de roleplay.

Points délicats :

Par contre petit avertissement. Savage Worlds est l’un des rares sinon le seul système de jeu qui s’applique aussi bien et avec la même aisance au jeu de rôle pur qu’aux jeux sur tables avec figurines. Vous utilisez les même règles toujours aussi FFF (Fluide, Furieux et Fun) sur le tapis de combat que lors des phases de pur roleplay. Tour of Darkness exploite à fond cette possibilité offerte par Savage Worlds. Et pour apprécier pleinement Tour Of Darkness, il faut se préparer à organiser des raids sur des postes avancés de l’ennemi à travers une bonne séquence de wargame pur et dur, plateau et figurines en place mais aussi à vous retrouver en train d’enquêter sur des disparitions mystérieuses de soldats alliés au travers d’intenses scènes de roleplay. C’est vraiment toute la beauté de ce jeu. Mais je recommande vivement aux MJ qui seraient tentés par Tour Of Darkness de prendre en compte cet aspect de la campagne.

Tour of Darkness - Critique

Quand aux joueurs, dites vous bien que vos personnages étant des appelés ou des engagés pour la plupart, il vous faudra obéir aux ordres donnés par vos supérieurs ou risquer les conséquences d’une désobéissance. Vous êtes des soldats les p’tits gars, pas des touristes.

Cet aspect peut être très savoureux pour le Maître de Guerre qui du coup peut vous envoyer au casse-pipe et donc à l’aventure sans avoir à donner des arguments fallacieux par l’entremise d’un PNJ au visage recouvert d’une capuche noire dans une taverne obscure et avec lequel les joueurs vont se faire un plaisir de négocier deux heures la récompense à la pièce d’or près. Avant d’annoncer au MJ épuisé que finalement non, le groupe à décidé de rester à la taverne s’envoyer des litres de cervoise.

Point de cela dans Tour Of Darkness, ici cher joueurs (hum soldats) votre liberté individuelle est forcément limitée. Vous obéissez à vos supérieurs sans poser de questions. Ce qui implique aussi que si votre personnage obtient un grade supérieur grâce à l’expérience acquise ou par le choix de certains Atouts, il pourra non seulement donner des ordres mais devra aussi se faire obéir par les joueurs de grade inférieur. Ce qui en soi est déjà un énorme facteur de scènes de roleplay entre joueurs et présage de bons moments.

Tour d’Horizon

Comme tout Univers Sauvage (Savage Settings) prévus pour Savage Worlds, vos personnages pourront choisir de nouveaux Atouts et Handicaps adaptés à l’univers de jeu et particulièrement utiles pour survivre aux dures réalité de la guerre et de la jungle. Le système des points d’expérience est adapté à l’univers de Tour Of Darkness avec un ingénieux système de promotions militaires et par l’acquisition de médailles durement gagné sur le terrain. Et pour une fois qu’on a pas à s’acheter tout son équipement profitons en puisque ici l’armée remet à chaque personnage soldat un paquetage complet. A vous de gérer vos munitions et vos rations et petit conseil quand vous partez en mission de reconnaissance dans la jungle, en plus de l’ennemi, faites attention aux bestioles, on ne compte pas moins de 133 types de serpents au Vietnam dont 131 sont extrêmement venimeux. Et faites attention aux autres bestioles, celles avec un grand B… et qui font très froid dans le dos.

Le Maître de Guerre dispose de son côté de quelques règles spécifiques à l’univers de jeu comme celle de la Santé Mentale (Sanity) toujours très FFF et d’une table des Psychose en cas de Santé Mentale atteinte. Règle qui aura aussi l’avantage d’être utilisable dans vos propres univers de jeu et conversions Savage Worlds à la Lovecraft (amis de Cthulhu bonsoir). Un Générateur de Missions bien conçu vous permet en deux temps de mettre sur pied une aventure à servir tout chaud aux joueurs. Le MJ dispose aussi de notes et de conseils pour faire jouer et rendre l’ambiance de la guerre du vietnam. Sont fournies aussi les notes historiques et tout l’équipement nécessaire à la période concernée. Et bien entendu, je me répète, il y a cette fantastique et horrible intrigue qui parviendra aux joueurs sous la forme d’aventures, les fameux Points d’Intrigue appelées aussi Contes Sauvages (Savage Tales) et que le Maître de Guerre distillera au fur et à mesure des sessions de jeu entre deux aventures issues de sa propre imagination surchauffée par l’humidité de la jungle du Vietnam ou bien générées grâce au Générateur de Missions. Ces Contes Sauvages mèneront les joueurs vers l’apogée de l’histoire tout au long de la campagne s’ils survivent bien sur et qu’il leur reste encore un peu de Santé Mentale.

Tour of Darkness - Critique

Présentation du Livre :

La présentation du livre sur le plan graphique est très bien réalisée. A commencer par la carte du Vietnam au début du livre. Chaque page a l’apparence d’un vieux dossier militaire, encarts agrafés, typographie spéciale armée, marques de cul de bouteilles de bière ou autres taches de sueurs ou de sang. De véritables photos de la période du Vietnam ainsi que quelques illustrations parachèvent le tout. Petit reproche, il n’y en a pas assez à mon goût. Les fiches de personnages, de missions et de PNJ respectent la même « charte graphique » et donne à l’ensemble un visuel qui vous plonge dans l’univers de jeu. (Ces fiches sont traduites en français et disponibles sur ce site). Bonne mention pour la présentation donc.

Alors Tour Of Darkness ?

Ma conclusion est que Tour Of Darkness est particulièrement bien écrit, bien documenté et fournit une excellente intrigue fantastique dans un cadre qu’aucun joueur ou Maître de Jeu n’aura du mal à intégrer.

Cette campagne pour Savage Worlds s’adresse selon moi et pour être pleinement savourée à des joueurs chevronnés et aux Maîtres de Jeu expérimentés car il n’en reste pas moins que l’ambiance Apocalypse Now même dans le cadre d’un jeu de rôle peut être pesante et délicate à faire jouer mais bien gérée, cette campagne peut se révéler être un vrai délice.

Le Maître de Jeu devra s’attendre à bien soigner l’ambiance, les règles de Santé Mentale, les conditions difficiles de la jungle, les missions périlleuse, la gestion de la hierarchie militaire et de l’arsenal (véhicules, armes, etc..), à se documenter quelque peu et surtout bien coller au principe des Contes Sauvages qui contiennent les éléments de l’intrigue générale. Et comme la fluidité et la simplicité des règles de Savage Worlds permettent au Maître de Jeu de vraiment se donner à fond dans ses scénarios et sur la préparation de l’intrigue, il pourra tirer le maximum de Tour Of Darkness et faire passer des moments d’anthologie à ses joueurs. Et cela pour un prix raisonnable compte tenu de la qualité du livre et du système utilisé et n’oublions pas que Savage Worlds est édité par une petite compagnie de jeu de rôle. Un peu moins de 30 Euros donc pour le prix mais je conseille à ceux qui peuvent de l’acheter en ligne sur le site www.peginc.com en PDF, cela vous reviendra à 17 Euros.

Voilà pour Tour Of Darkness. Je le recommande.

« Bienvenue au Vietnam jeune recrue ! Il est six heures du mat et t’as encore 12 mois à tirer pendant lesquels crois moi, tu vas en chier comme jamais! Prépare toi pour ton Voyage Vers l’Enfer. »

Lieutenant Nevada Jim . Bon Jeu!

Retour à l'accueil