« Et tombent les anges en feu »

— Apocalypse

Le Réseau Divin — épisode 1

Paris, 21 novembre 2012, 22h00 : T-R-I-A-L ! The RIde of A Lifetime !. Messages flashés sur écrans géants. Grondement de musique techno. Partout, la foule dans la rue, tel un océan hurlant. Montparnasse se dresse, Babel sous les feux des lasers qui balayent la nuit. Rasant le building, les hélicoptères des médias internationaux retransmettent le plus fabuleux congrès scientifique/new age/pop art de tous les temps, TRIAL, dans les derniers étages de la tour...

En bas, les défavorisés manifestent. En haut, les PJ viennent d’entrer, souriants parce qu’ils se retrouvent et parce qu’ils sont vivants. Leur destin aurait pu être pire.

Flash-back — ils se souviennent... Quelques années plus tôt, aux Bahamas. Chacun d’eux voyageait pour des motifs variés, quand eut lieu un accident grave où il faillit périr. À vous de définir s’ils étaient ensemble (avion, bateau,...). Cela n’a pas d’importance. L’essentiel est qu’ils aient atterri dans le même hôpital. C’est pendant leur convalescence qu’est née leur amitié, catalysée par le personnage central de leur groupe : Lord Wayne Prometeus. Cloué à un fauteuil roulant, il avait encore le courage de distraire les PJ par son approche scientifique du paranormal, leur hobby commun. Puis chacun s’en était allé de son côté, se revoyant parfois. Jusqu’à ce matin de 2012 où les PJ ont reçu une lettre de leur ami et une invitation pour les congrès The RIde of A Lifetime, leur promettant « la plus incroyable expérience de votre vie ».

S’ils avaient su à quel point cela allait être vrai...

Retour à l'accueil